Infos Lettre
Flash Spécial
N° 246 - novembre 2020
 
COVID-19 et recours à la télésanté
Continuité des soins pendant la COVID-19
Docteur,Chère Consœur, Cher Confrère,

Dans le contexte de recrudescence de l’épidémie de Covid-19 et du confinement, le recours à la télésanté est très fortement encouragé.
La pratique des soins à distance permet de limiter des risques de propagation du virus tout en maintenant le suivi médical et la continuité des soins, particulièrement pour les patients atteints de pathologies chroniques :

- Dès que cela s’avère approprié, nous vous conseillons de privilégier le diagnostic et le suivi de vos patients à distance par téléconsultation.
- En cas de doute ou d’aggravation, plusieurs possibilités : un avis par télé-expertise, une évaluation clinique par une consultation spécialisée, une hospitalisation.

Vous trouverez ci-dessous les recommandations nationales concernant les modalités de recours à la télésanté pour la prise en charge des patients covid-19 et la continuité des soins de la population.

Actes de télémédecine et activités de télésoins
L’ensemble des possibilités et des dérogations des actes de télémédecine et des activités de télésoin est recensé dans le tableau récapitulatif régulièrement mis à jour par le ministère des Solidarités et de la Santé :

- pour les professionnels de ville, vous trouverez le tableau accessible ici ;
- pour les établissements de santé, vous trouverez le tableau accessible ici .

Autorisation dérogatoire des téléconsultations par téléphone pour les médecins

Un décret gouvernemental autorisera à nouveau la prise en charge financière des téléconsultations par téléphone c’est-à-dire sans vidéotransmission mais il s’agit d’une dérogation applicable uniquement aux patients sans connexion internet à haut débit ou pas équipés d’un terminal de vidéotransmission et relevant de l’une des 4 situations distinctes :

- patient présentant les symptômes de l'infection ou étant reconnu atteint du covid-19 ;
- patient âgé de plus de 70 ans ;
- patient reconnu atteint d'une affection grave mentionnée au 3° de l'article L. 160-14 du code de la sécurité sociale ;
- patiente enceinte.

S’équiper d’un outil de téléconsultation

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas déjà équipés, il est important que vous vous dotiez d’un outil de téléconsultation :
• Le ministère a publié une liste des outils numériques de télésanté disponible sur le marché (auto-déclaration des éditeurs de solutions).

• En complément :

o l’URPS des Médecins Libéraux Nouvelle-Aquitaine met à disposition de tous les médecins de la région, gratuitement jusqu’à fin 2020, la plateforme de téléconsultation : www.monmedecin.org.

o l’URPS des Infirmiers libéraux Nouvelle-Aquitaine met à disposition des infirmiers et des orthophonistes la plateforme INZEE.CARE qui permet la téléconsultation et le télésuivi. L’abonnement est mis jusqu’à fin 2020 gracieusement à disposition des infirmiers libéraux par l’URPS IL.

o l’URPS des masseurs-kinésithérapeutes Nouvelle-Aquitaine adhère également à cette plateforme INZEE.CARE depuis le mois de juin. L'abonnement est mis, jusqu'à fin 2020, gracieusement à disposition des masseurs-kinésithérapeutes par l'URPS MK (https://urpsmk-nouvelleaquitaine.com/le-telesoin-plateforme-inzee-care)

• De façon complémentaire, l’équipement en téléexpertise, le plus simple et le plus accessible, est la messagerie sécurisée de santé (MSS).

• Le GIP ESEA Nouvelle-Aquitaine vous accompagne dans l’utilisation des services numériques pour faciliter la prise en charge de vos patients dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 : information ou conseil (Téléconsultation, …), déploiement ou soutien au déploiement se services numériques (Messagerie sécurisée de santé (MSS), Webconférence, …), formation ou accompagnement à l’usage des outils du GIP ESEA. Pour joindre la cellule d’appui Covid-19, à l’adresse mail, covid19@esea-na.fr, ou au 05 64 090 090 (plus d’information : https://www.esea-na.fr/programmes/covid-19-informations-pratiques).


Usages de la télésanté depuis le 1er confinement

En avril dernier, près d‘un million de téléconsultations par semaine ont été réalisées contre 10 000 par semaine en février. Le nombre de téléconsultations, en baisse de mi-mai à fin août, a rebondi en septembre, atteignant un rythme de croisière de 250.000 actes par semaine sans toutefois atteindre les niveaux du confinement.

Pour accompagner et informer les patients dans l’usage de la télésanté, les lieux de soins doivent pouvoir fournir des informations sur l’intérêt de la télésanté. A cette fin, les outils de la campagne d’information grand public (intitulée « Pour ma santé, je dis oui au numérique ») sont accessibles et peuvent être diffusables par tous, à savoir :

- le téléchargement du kit d’information ;
- les 4 pastilles vidéos ;
La Haute Autorité de Santé a également édité une fiche à destination des patients sur la téléconsultation.





Vous cherchez à joindre votre délégué de l’Assurance Maladie ?

Consultez la liste par secteur géographique.

Retrouvez toute l’information réglementaire sur ameli.fr

RDV dans la rubrique Professionnel de Santé.

Vous avez des questions sur un article ou besoin d’informations complémentaires ?

Contactez-nous au
36 08
(service gratuit + prix appel)
du lundi au jeudi de 8h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 17h00.
 
Mentions légales : © CPAM des Landes - Informations légales
Lettre électronique à destination des professionnels de santé, créée et publiée par la CPAM des Landes.
Directeur de la publication : Bruno Poncet, Directeur de la CPAM des Landes.
Directeur de la rédaction : Service Communication.